found 5 matching posts pour 'nes 24 novembre'


novembre

Vendredi 24 novembre

« Nous sommes tous nés pour le mal. »

Baudelaire

 

La jeunesse est fascinante parce qu’elle ne sait rien de ce qui va la détruire. Ce n’est pas qu’elle ne veuille pas le savoir mais elle ne peut se le représenter. Elle n’a pas accés au mot fin.

 

J’écris le plus souvent dans le train. Je suis sur des rails et de ce fait, mes mots n’ont plus qu’à les suivre.

 

Bartolomé_Esteban_Perez_Murillo_-_Trauben-_und_Melonenesser

novembre

Lundi 20 novembre

« Il est grand temps de rallumer les étoiles. »

Guillaume Apollinaire

 

Je viens de quitter mon boulanger, j’ai décidé de publier la lettre de rupture:

Cher vieux croûton,

L’heure de la retraite n’a pas encore sonnée mais j’entends d’autres sons de cloche, oui, ailleurs l’herbe est plus verte et le pain moins pâlichon.
Je pars, je me tire, je me casse, je ne m’arrache pas car rien ne me retenais plus, aucune racine ne me nourrissait.
Plus de gagne-pain certes, mais ma mie prés de moi tous les jours et que de pains perdus en perspective !
Je ne vous salue pas, les départs gagnent à être rapides et déjà, votre silhouette barrée à mi-tronc s’estompe derrière votre comptoir.
Resteront des miettes de souvenir vite balayées par le vent de printemps courbant doucement le blé en herbe…

 

Elle a succombé à son charme. Alors qu’elle passait sous ses frondaisons comme chaque matin, ce bel arbre lui est tombé dessus.

 

nature_morte_aux_figues73723

 

novembre

Mardi 14 novembre

« Ma grand-tante Pulcella, 108 ans, ne va pas fort depuis quelques jours. Elle ne supporte plus son prénom. »

Eric Chevillard ( L’autofictif)

 

Ecrire c’est déposer, poser à terre tout ce qui est à taire, ce qui n’est pas oralisable.

 

Il y a souvent un chêne solitaire au beau milieu d’un champ, c’est sûrement ce beau milieu qui l’a incité à y croître. Au reste, on ne s’installe pas assez souvent au beau milieu d’une pièce. Il y a toujours une table qui nous en empêche.

 

Courbet

novembre

Mercredi 8 novembre

« Je suis venu de loin. J’ai souffert des maux effrayants et j’ignore ce que me réserve encore mon passé. »

Toukaram

 

L’autre devrait toujours rester une interrogation. C’est quand il devient une réponse que les difficultés commencent.

 

Le secret n’est plus que professionnel, la transparence morbide des réseaux sociaux l’a fait disparaître de nos vies. Peut-être reste-t-il quelques jardins où de rares amateurs le cultivent encore.

 

Japanese_Footbridge-Claude_Monet

novembre

Lundi 6 novembre

« Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, se sont avisés pour se rendre heureux de n’y point penser. »

Pascal

 

Les nuits de novembre tombent sournoisement et enveloppent d’un noir glacial notre environnement familier. Nous sommes alors renvoyés aux peurs de notre enfance et à celles de l’aube de l’humanité avec cette terrifiante question: et si la lumière du soleil nous avait abandonnés? 

 

L’avion aurait dû se poser sur ces nuages si denses, si blancs, nous laisser là dans la ouate, rêver et dormir. Oublier l’atterrissage, le plancher vache, rester au-dessus du trop de réalité qui attend.

 

Magritte

 

Learohardleana |
1jour1chapitre |
CULTIVOR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kasnoiz
| Le sourire du marionnettiste
| Fantaysie