posts de octobre 2017


octobre

Mardi 31 octobre

« Le train, l’automobile du pauvre. Il ne lui manque que de pouvoir aller partout. »

Jules renard

 

Demain, je fais mes bagages pour Rome et comme tous les chemins y mènent, je ne prends ni cartes, ni plans, ni boussole.

 

A peine le train parti, elle s’endort la bouche ouverte contre la fenêtre et se nourrit de tout le paysage qui défile.

 

Voyageuse Michel Gay

Octobre

Lundi 3o octobre

Vieillir c’est perdre chaque jour une illusion jusqu’à parvenir à ce qu’on appelle la sagesse mais qui n’est qu’une incapacité à espérer.

 

Il croit craquer sur la nouvelle recrue mais ce sont seulement ses vieux genoux qui protestent, ils ne sont pas d’accord pour lui courir après.

 

Van Gogh

 

octobre

Samedi 28 octobre

Livre de la semaine

plain-chant

pleine page

Jacques Bertin

Arléa-velen

Elle portait son visage comme dans les deux mains tendus l’eau des sources

Je connais le contour des hanches et le cheminement de l’étoffe

Venez le soir venez très tard

Dans cette cave où j’entends vos démarches comme un vin lent et je m’enivre

De vous attendre comme d’un vin noir d’une future année

Mon vieil ami tu ne peux savoir ma tristesse

Moi qui ne vis que des femmes et ne parle que pour elles

 

plain

 

 

octobre

Vendredi 27 octobre

Que mes chansons restent après moi pour mes amis

Comme au soir le dégel un peu de neige sur les branches

La nuit je ne sais rien de moi j’invente des lumières

Avec l’humilité d’une ortie oubliée derrière une maison

Je m’amuse à mettre des étincelles dans un bocal

Pour me convaincre que j’ai bien fait de vivre

Comme celui qu’on décorerait pour avoir inventé les couleurs

Jacques Bertin

 

Faire ce que l’on veut du temps, l’allonger, le raccourcir, le dilater ou le compresser au gré de ses désirs, voilà le bonheur! La malléabilité temporelle.

 

Hier est encore là avec ses souvenirs si prégnants, demain l’effacera ou l’embellira; faire ce que l’on veut de ses souvenirs, voilà la sagesse! 

 

giorgio-de-chirico-

octobre

Jeudi 26 octobre

« Etre bête, égoïste et avoir une bonne santé, voilà les trois conditions voulues pour être heureux. Mais si la première vous manque, tout est perdu. »

Gustave Flaubert

 

Imaginons un chirurgien téléphonant pendant qu’il opère un patient. C’est ce que fait pourtant la barbière qui rase ce client devant moi.

 

Quand ce fut mon tour, pourquoi ai-je pensé au tableau du Caravage « Judith et Holopherne »?

 

Caravaggio_Judith_Beheading_Holofernes

octobre

Mercredi 25 octobre

« Bientôt, se retirant dans un hideux royaume,

La femme aura Gomorrhe et l’homme aura Sodome

Et, se jetant de loin un regard irrité,

Les deux sexes mourront chacun de son côté. »

Alfred de Vigny

 

Tweet de Paulo Coelho: « Bonne semaine et souvenez-vous: moins vous répondez aux personnes négatives, et plus votre vie sera paisible. »

Affligeant de connerie? de mépris? d’ignorance? Plutôt soumission à une pensée positive béate et simplissime qui fait des ravages actuellement et dont Paulo est le chantre depuis longtemps. Si je suis ce subtil conseil, je ne vais pas travailler. Il es inutile d’écouter la souffrance de « personnes négatives ».

Un être humain n’est pas négatif ou positif Paulo, il a heureusement les deux pôles en lui et il fait ce qu’il peut avec ça.

Et enfin, pourquoi une vie devrait être paisible?

 

Masaccio,_The_Expulsion

 

octobre

Mardi 24 octobre

« Le talent c’est la confiance »

Peter Handke

 

Et la confiance, c’est l’enfance. C’est là qu’elle se construit, sinon restera l’audace, plus fragile, aléatoire, incertaine.

 

Le serpent à sonnette a souvent des troubles du sommeil. Il est, en effet, sans cesse réveillé en sursaut par sa propre queue.

 

Henri Rousseau.-la-charmeuse-de-serpents-1907-

octobre

Lundi 23 octobre

« Je sais nager juste assez pour me retenir de sauver les autres. »

Jules Renard

 

Et puis, la terre s’ébroua. Les singes s’aggripèrent aux arbres, les tigres plantèrent leurs griffes dans le sol du Bengale et les taupes restèrent dans les galeries. Tombèrent les hommes et les femmes, à part quelques alpinistes vissés à leurs paroies. Ainsi délestée, la planète fut sauvée.

 

L’attente loge au creux du ventre.

 

ascese_n_11_RVB_72dpi-518x640

octobre

Samedi 21 octobre

Livre de la semaine

Journal volubile

Enrique Vila-Matas

Christian Bourgois

« Je suis dans ma pièce habituelle, où il me semble que j’ai toujours été. »

 

4146d50ToWL

octobre

Vendredi 20 octobre

« L’individu est comme la vague qui se soulève à la surface de l’eau. Elle ne peut s’en séparer tout à fait. Et elle retombe très vite dans la masse solidaire qui l’engloutit. Elle retombe toujours dans le mouvement irrésistible de la marée qui la porte. Mais pourquoi ne pas se soulever encore et encore et encore? »

Pascal Quignard

 

Tout ce qui permet aujourd’hui de réintroduire le récit dans la vie des gens est intéressant. Raconte moi une histoire…mon histoire…ton histoire…

Il était une fois…

 

Les feuilles tombent en automne et au printemps remontent sur les arbres; c’était le raisonnement logique et poétique d’Elsa quand elle avait quatre ans.

 

Courbet (4)

 

octobre

Jeudi 19 octobre

« Ayant trouvé dans le temple des gens qui vendaient des boeufs, des moutons et des colombes, comme aussi des changeurs qui étaient assis à leur bureau, il fit un fouet avec des cordes et les chassa tous… jeta l’argent des changeurs et renversa leurs bureaux. »

Evangile de Saint Jean, II, 14-15

 

La musique est désormais totalitaire. La moindre note provoque aussitôt de façon pavlovienne divers mouvements parkinsonniens destinés à communiquer une sorte de joie obligatoire qui me glace.

 

Quand le fruit est mûr, il tombe, il devrait plutôt prendre son envol.

 

Cézanne Musee_Orsay

octobre

Mercredi 18 octobre

« La fonction du langage n’est pas d’informer mais d’évoquer. »

Jacques Lacan

 

Hier a-t-il vraiment existé? aprés tout, je n’ai que mes souvenirs et  j’ai pu tout imaginé; et demain qui n’arrive toujours pas…

 

Quelques lueurs à l’horizon, le jour qui vient? Non, une nuit blanche qui se lève.

 

VanGogh-starry_night_

octobre

Mardi 17 octobre

« Il y a un but, mais pas de chemin; ce que nous nommons chemin est une hésitation.

Kafka

 

Il s’est pris la paume de discorde en pleine poire.

 

Elle est constellée de tâches de rousseur entre les seins, c’est sa voie lactée.

 

Gustav_Klimt_023

 

 

octobre

Lundi 16 octobre

« Mourir tôt n’est pas mourir trop tôt mais obliger les autres à vivre trop tard. »

Jean-Edern Hallier

 

Tuer le temps n’est pas chose aisée. Il y faut une patience infinie; d’abord il s’agit de se renseigner sur ses habitudes, sur les heures où il passe, les endroits où il court; puis un soir, le suivre et au coin d’une rue sombre lui faire enfin son affaire. Ça m’a occupé six mois.

 

Le crime est parfait, personne ne s’est rendu compte de sa disparition. Il continue à manquer à tout le monde comme avant sa mort.

 

Cézanne, le meurtre

octobre

Samedi 14 octobre

Livre de la semaine

Eloge de l’ombre

Junichirô Tanizaki

Publications orientalistes de France

« Un amateur d’architecture qui, de nos jours veut se faire construire une demeure de pur style japonais, se prépare bien des déboires avec l’installation de l’électricité, du gaz et de l’eau, et n’eût-on soi même fait l’expérience de construire, il suffit d’entrer dans une salle de maison de rendez-vous, de restaurant ou d’auberge, pour se rendre compte des efforts qu’il aura fallu déployer pour intégrer harmonieusement ces dispositifs au style japonais. »

 

9782716903066-fr

 

octobre

Vendredi 13 octobre

« Toutes les passions entraient en moi et ne pouvaient en sortir, s’y trouvaient à l’étroit; elles s’enflammaient les unes des autres, comme par des miroirs concentriques. »

Gustave Flaubert

 

Le bonheur n’est plus dans le pré, il est à Auchan.

 

tomato-history-and-origins-campbell-soup-andy-warhol

octobre

Jeudi 12 octobre

«  La difficulté à accepter l’art contemporain est d’autant plus grande que celui-ci tend à opérer un déplacement de la valeur artistique, qui ne réside plus tant dans l’objet proposé que dans l’ensemble des médiations qu’il autorise entre l’artiste et le spectateur…

Ainsi, la valeur de « Fountain » ne réside pas dans la matérialité de l’urinoir, mais dans l’ensemble des discours, des actes, des objets, des images que continue de susciter l’initiative de Duchamp. »

Nathalie Heinich

 

La paserelle enjambe les voies ferrées sans aucune pudeur, on voit nettement en passant sous son tablier les deux culées sur lesquelles elle repose.

 

Il s’agit toujours de se dépasser, moi je veux bien mais si je me dépasse trop vite, je risque de me semer et comment ferai-je alors pour me trouver?

 

Whistler James_McNeill_Nocturne_en_bleu_et_or

octobre

Mercredi 11 octobre

Kono aki wa

Nan de toshiyoru

Kumo ni tori

 

En cet automne

Pourquoi dois-je vieillir?

Oiseau dans les nuages

 

Il existe quelque part en Gironde une côte appelée « petit Tourmalet ». La montagne a bel et bien accouché d’une souris.

 

Hockney (2)

 

octobre

Mardi 10 octobre

« Il y eut un temps, un long temps où les hommes et les femmes ne laissaient sur la terre que des excréments, du gaz carbonique, un peu d’eau, quelques images et l’empreinte de leurs pieds. »

Pascal Quignard

 

Cette mouche est peut-être un drone venu me filmer dit le paranoïaque au narcissique qui déjà se recoiffe et sourit à l’insecte.

 

Prendre le train est une curieuse expression car pour avoir couru hier, pendant dix minutes, pour ne pas rater le mien; j’ai la nette sensation que c’est bien lui qui m’a pris en charge, essouflé et les jambes coupées.

 

le-panneau-des-lions

 

octobre

Lundi 9 octobre

Je me suis dit: « Je vais aller y voir. Je vais aller voir ce que j’ignore. Mes lèvres vont trembler. Je vais souffrir. Pourquoi pas? »

Pascal Quignard

 

Quelqu’un a lançé un bâton dans les roues du petit vélo qui tournait dans sa tête. Il a chuté violemment alors qu’il dévalait l’hypothalamus. Depuis, il ne sort guère du lobe occipital et se déplace en trotinette.

 

Il est partagé, clivé, scindé…Son hémi-corps droit marche au pas sur le trottoir de granit et son coté gauche baguenaude au soleil dans les vignes d’automne.

 

Vincent van_Gogh_

12

Learohardleana |
1jour1chapitre |
CULTIVOR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kasnoiz
| Le sourire du marionnettiste
| Fantaysie