posts de juillet 2017


Juillet

Lundi 31 juillet

« Mais dés qu’il ne fut plus fou, il devint bête. Il y a des maux dont il ne faut pas chercher à guérir parce qu’ils nous protègent seuls contre de plus graves. »

Marcel Proust

 

La fascination pour les écrans est totale, on peut parier que sur nos lits de mort, nous passerons nos derniers SMS et prendrons nos derniers selfies avec les infirmières.

 

Et puis, à flanc de colline, ces routes qui hésitent à redevenir chemin, leur bitume percé d’une saignée verte.

 

Hockney 2009

 

Juillet

Vendredi 28 juillet

« Quand le citoyen-écologiste prétend poser la question la plus dérangeante en demandant: Quel monde allons nous laisser à nos enfants?, il évite de poser cette autre question, réellement inquiétante: A quels enfants allons nous laisser le monde? »

Jean-Claude Michéa

 

Certaines personnes sont sidérées par les possibilités de leur téléphone, elles le contemplent comme un primitif devait contempler ses dieux.

 

L’être humain est un être pour la pesanteur. C’est elle qui l’ancre au sol, qui l’oblige à s’en arracher, à se verticaliser et qui finit par le mettre en terre.

 

Chagall the-promenade-1918

Juillet

Jeudi 27 juillet

Il passa la main dans ses cheveux et ne les trouva pas, ni le crâne lisse qui aurait pu les remplacer; ce fut un contact inconnu, un peu humide et spongieux, son cerveau était à nu, ses pensées les plus secrètes désormais visibles par tous. Aussitôt, il se couvrit la tête de ses mains mais on pouvait voir entre ses doigts s’échapper des images intimes, des phrases très personnelles sous forme de longs phylactères.

 

Puis ses souvenirs s’enfuirent, d’abord les plus récents, ensuite ceux de sa jeunesse et même ses premiers mots furent effacés. 

 

Soudain sous ses mains une enveloppe rigide commença à recouvrir sa nudité corticale (la dure-mère), puis une coquille osseuse se mit à croître. tout recommençait.

 

673496862-aile-gauche-la-tentation-de-saint-antoine-museu-nacional-de-arte-antiga-hieronymus-bosch

Juillet

Mercredi 26 juillet

« L’utopie vaut mieux que la science des morts-vivants, car elle maintient battante l’ouverture. »

Bernard Noêl

 

La fille de la boulangère joue encore à la marchande malgré ses trente ans environ, et le visage de sa mère commence à apparaître en surimpression sur le sien de façon troublante. Trop tard pour sortir du rôle.

 

Petit plaisir de motricité fine, écarter les lames du store avec le majeur et l’index.

 

Henri Matisse

 

juillet

Mardi 25 juillet

« Nos tristesses sont des aubes nouvelles où l’inconnu nous visite. »

Rainer Maria Rilke

 

Mdr…R.I.P.

 

Hall de la gare

Les bagages à surveiller

C’est la consigne

 

gare-montparnasse-the-melancholy-of-departure-by-giorgio-de-chirico-1914

 

juillet

Lundi 24 juillet

« C’est moi! », connaît-on le nombre de personnes qui se font ouvrir une porte en disant cette simple phrase à l’interphone?

 

Et le nombre de celles qui s’entendent répondre: « Qui moi? »

 

En deux phrases, c’est toute une problématique identitaire qui se déploie.

 

Pieter_de_Hooch_-_The_Courtyard_of_a_House_in_Delft

Juillet

Jeudi 20 juillet

Que font les tournesols la nuit? Inclinent-ils leurs lourdes têtes devant la lune? Ou bien leur propre lumière leur fait-elle oublier les ténèbres?

 

Elle se remaquille en face de moi et, allez savoir pourquoi, elle préfère utiliser un miroir plutôt que mon regard. 

 

Les faits se sont penchés sur son berceau et sont têtus, ce nid douillet va se renverser, il n’a pas été monté correctement.

 

Berthe Morisot Le berceau

Juillet

Mercredi 19 juillet

« Tout travail fait avec plaisir est de l’art, et pareil travail met au monde une liberté qui brise hiérarchie, compétition et pouvoir, c’est à dire la trinité de la société libérale. »

Bernard Noël

 

Quelle mouche a piqué ce moustique, il ronfle du matin au soir.

 

Encore un vélo attaché à un poteau qui meurt dans la nuit enroulé au pied de son amarrage, les roues en l’air.

 

lc3a9gerfernand-4cyclistes220k

Juillet

Mardi 18 juillet

Les publicités ne nous épargnent rien de la vie intérieure de nos contemporains. Vie riche en guerres intestinales, en fuites, débâcles et autres mictions trop possibles. Il est vrai que la panse et ses dépendances sont plus à la mode que la pensée.

 

Seuls les vieux TER aux vitres ouvrables, avec leurs manivelles hors d’âge, permettent de sentir l’odeur de moisi frais des tunnels les jours de canicule.

 

Elle avait inscrit son numéro de portable sur le front de cet inconnu et s’était enfuie dans la nuit. Il restait là, seul, sans miroir, tête nue sous la pluie qui commençait à tomber drue. lorsque les gouttes coulèrent sur ses joues, il y passa la main: c’était de l’encre violette.

 

Hiroshige Le pont Ohashi et Atake

Juillet

Lundi 17 juillet

C’est au pied du platane qu’on voit la camionnette compressée du maçon pressé.

 

Longiligne, c’est le mot qui vient à l’esprit quand on la regarde. Squelettique est celui qui convient quand on la touche.

 

Le percnoptère tournait juste au-dessus de lui, il l’avait reconnu à son plumage blanc et à ses rémiges noires, impossible de le confondre avec le gypaète barbu à l’envergure plus grande, aux ailes étroites et anguleuses. Il sourit, ce serait donc un vautour qui assisterait à son dernier vol. la voile du parapente frissonnait derrière lui, prête à enfler. Le percnoptère siffla; bien calé dans sa sellette, il s’élança…

 

Gustave_Moreau oedipe et le sphinx

Juillet

Vendredi 14 juillet

Il a beau ouvrir la bouche, écarquiller les yeux, dilater ses narines et autres orifices, il ne parvient pas à s’échapper de lui même.

 

Seule sa pensée s’évade parfois et reste longuement dehors. Il a de plus en plus de mal à la rappeler bien que lui ménageant un espace douillet entre ses deux hémisphères cérébraux.

 

Il sait qu’un jour elle le quittera pour voler de ses propres ailes et il errera dans son for intérieur déserté où les courants d’air feront trembler ses dernières neurones.

 

Courbet_-_Le_Désespéré

Juillet

Jeudi 13 juillet

Il s’est fait monter un cou de jeune pour éviter le coup de vieux mais sa vieille tête blanche et branlante rend l’opération peu convaincante.

 

Comme nous ne le regardons plus, tant il est vrai que les choses n’existent que par l’œil que nous posons dessus, le paysage qui défilait et berçait nos heures ferroviaires s’efface peu à peu. Les vaches retournent à leurs ruminations, les villages se meurent autour de leurs clochers et les banlieues n’en finissent pas de graffer leur béton. Le monde est désormais réduit aux écrans si bien nommés qu’il nous sera bientôt caché à jamais.

 

Personne ne pense à créer des bars à poux et pourtant tout le monde y gagnerait dans un épouillage très favorable au renforcement des liens sociaux.

 

Anselm Kiefer_A_Tierra-de-los-dos-rios-Zweistromland_1995

Juillet

Mercredi 12 juillet

Le charme de ce lieu opère mais sans anesthésie et on se rend vite compte que c’est en fait un sale endroit.

 

Ce ventriloque surdoué parle aussi du nez et seules ses oreilles bougent.

 

Il a pris ses jambes à son cou, les a malencontreusement croisées et s’est étranglé dans sa fuite.

 

Garouste-2

Juillet

Mardi 11 juillet

« Le corps est une plaie et la mort, sa cicatrice »

ARNO

 

Démêlez les chevaux et vous toucherez le tiercé dans l’ordre. 

 

On n’est jamais si bien selfie que par soi-même.

 

Francis-Bacon-Self-Portrait-8

 

 

Juillet

Lundi 10 juillet

« Nous sommes des poissons sur le sable-sauf que nous le sommes sans douleur par ignorance de la mer, ou de l’espace infini. »

Bernard Noël

 

Nous y voilà enfin! le muscle a remplacé la pensée, un gros biceps bande désormais à la place du cerveau.

 

Pendant que la montagne accouchait d’une souris, de la taupinière sortait un éléphant.

 

Friedrich_Wanderer_above_the_sea_of_fog

 

 

Juillet

Vendredi 7 juillet

« Il est profondément injuste qu’un homme puisse naître et mourir sans qu’on ait parlé de lui. »

Roland Barthes

 

Avec l’âge, le monde finit par s’effriter, se brouiller, se flouter, fatigué de nous apparaître toujours le même. Ce n’est pas que nous voyons moins bien, c’est le décor qui se fane.

 

Les montres sont de plus en plus grosses, énormes, on dirait des assiettes posées sur les poignets avec les aiguilles comme couverts. Mais personne à servir, non, c’est de la monstration, de la vitrine d’horloger: voyez, j’ai toutes les minutes à moi, le temps doit passer par moi, je suis le maître des heures, d’ailleurs, je leur ai mis les bracelets.

 

 

Gasiorowski Gérard Ida 1983 fr

Juillet

Jeudi 6 juillet

« Qu’est-ce que la vie dans le corps, sinon le perpétuel suintement d’une chose obscure dont la perception terrifie…La mort qui s’avance sous le couvert de notre vie. »

Bernard Noêl

 

Ce vieux Robert est tombé, chute de vélo, il ne portait pas de casque mais un bob défraîchi sur lequel était inscrit: « Cochonou un p’tit bout de chez nous ». Sur le bitume, sont restés quelques lambeaux de peau.

 

Nos passions et loisirs tiennent surtout à des rencontres, à un hasard, puis on appartient à un milieu, à une tribu avec ses rites, son langage et on finit par se persuader que c’est nous qui avons choisi. Ainsi, je pratique l’aïkido, mais si le dojo avait été fermé le jour de mon inscription, je passerai mes week-ends à la chasse aux papillons ou dans les concours de labour.

 

Musée_d'Orsay_-_Rosa_Bonheur_-_Labourage_nivernais_-_001

 

Juillet

Mercredi 5 juillet

Méfiez-vous de l’eau qui dort même profondément, de l’eau stagnante des marais recouverts de lentilles vertes, de l’eau qui pétille de malice, de l’eau perdue des puits abandonnés, de l’eau glacée qui mord les mollets, de l’eau de vie qui brûle la gorge et de l’eau que les noyés recrachent sur les plages de l’été.

 

Je m’inquiète de la déforestation des aisselles et des pubis féminins. C’est tout un écosystème qui disparaît. Peut-être que l’injonction à ne plus porter de fourrure animale a été mal comprise.

 

Qui sait si dans ces niches écologiques nous n’aurions pas trouvé refuge une fois la planète totalement épilée.

 

Courbet (2)

Juillet

Mardi 4 juillet

Peut-être n’avons nous pas assez protesté. Tout le monde est concerné et à ce jour aucune manifestation d’envergure, aucune pétition, pas de révolte contre ce qui ressemble à une résignation voire à une capitulation devant le vieillissement pourtant flagrant et aggravé d’année en année de l’immense majorité de nos concitoyens.

 

Je suis le seul à lire dans ce train et j’en ressens une certaine culpabilité mais mes glissements de doigts et autres tapotements rapides du pouce sur les pages ne trompent personne.

 

Qui veut voyager loin vole un bœuf.

 

auguste-renoir.-claude-monet-le-liseur-1872-

 

Juillet

Lundi 3 juillet

Il a peint un « autoportrait au selfie » qu’il ne cesse de contempler.

 

Ce grand myope pense avoir tué un éléphant, en réalité, il s’agit d’un énorme papillon dont les larges ailes grises ont dû le tromper.

 

De plus, les papillons possèdent également une trompe. leur barrissement, bien que moins effrayant, n’en est pas moins audible certains soirs d’été si on a sous la main une oreille d’éléphant.

 

 

Salvador-Dali

12

Learohardleana |
1jour1chapitre |
CULTIVOR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kasnoiz
| Le sourire du marionnettiste
| Fantaysie