posts de juin 2017


Juin…

Vendredi 30 juin

« Ecrire c’est abandonner le monde, par peur; ne pas écrire, c’est s’y abandonner, par paresse. »

ARNO ( blog: « les restes du banquet »)

 

Echange de regards, celui-là contre celui-ci…que je possède en double, me dit cette jolie femme atteinte d’un magnifique strabisme.

 

« On va voir ce qu’il a dans le ventre », il vit le chirurgien saisir son bistouri et, dans le couloir, l’anesthésiste qui arrivait en courant…

 

Rembrandt

 

Juin…

Jeudi 29 juin

« La philosophie offre à l’homme un asile dans lequel aucune tyrannie ne peut entrer, la caverne de l’intimité, le labyrinthe de la poitrine: ce qui rend les tyrans furieux. »

Nietzche

 

On devrait pouvoir tourner la tête à 360 degrés et ainsi surveiller ses arrières, se regarder marcher, être sur ses propres talons et avancer confiant vers un avenir d’autant moins inquiétant qu’on ne le verrait que par intermittence.

 

La nuit n’est plus sombre, elle est apprivoisée, éclairée, elle a perdu tout mystère. On ne peut plus s’y fondre, se réfugier dans ce noir qui faisait disparaître nos pieds, le bout de notre nez jusqu’à douter de notre existence. Seuls nos rires nerveux nous rassuraient et la lueur des feux d’une voiture lointaine devenait le phare qui nous évitait de sombrer dans cette encre envoûtante.

 

 

Soulages triptyque

Juin…

Mercredi 28 juin

« Dans nos sociétés dites démocratiques, nous ne sommes pas en principe censurés, privés de parole, mais sensurés – privés de sens. »

Bernard Noël 

 

Il percevait les mouvements légers de ses neurones se connectant, déversant de l’une à l’autre leurs neurotransmetteurs chimiques. Toute sa pensée en action pour tenter de répondre à une des questions centrales de l’existence: où avait-il posé ses clés?

 

Le sandwich a ceci de particulier qu’il rejette aussitôt son contenu dans les doigts dés que l’on mord dedans.

 

mothe printemps orangerie 30-av - 1

Juin…

« L’écriture est la représentation invisible de la pensée. La peinture en est la représentation visible. »

Magritte

 

Quel est ce chant? s’interroge Dumitru à son réveil. Il hésite longuement entre l’hourlu des Carpates, la vinzelle à bracelet et la coucouline des toits, à moins que… la riboudelle boudeuse peut-être. Finalement, il opte pour le grostarin cassecouilles.

 

Le port du chignon donne à cette jeune femme un air hautain rapidement démenti par son mètre cinquante-cinq.

 

Magritte la géante

Juin…

Lundi 26 juin

« Très précisément, chaque mot désigne l’inconnu. Ce que tu ne sais pas, dis le. Ce que tu ne possède pas, donne-le. Ce dont on ne peut parler, c’est cela qu’il faut dire. »

Valère Novarina

 

Par une troublante coïncidence, la largeur de la paume des mains correspond exactement à la taille des téléphones portables. Ainsi, la greffe à venir sera grandement facilitée.

 

Le rire n’est jamais sûr.

 

Gerstl autoportrait riant 1907

Juin…

Dimanche 25 juin

« Le dimanche, on subit le temps et c’est comme si on retenait son souffle et essayait de voir comment sera l’au-delà. Les dimanches sont une maladie invisible, comme un mal intérieur, une maladie morale. »

Enrique Vila-matas

 

Je me souviens de l’odeur du foin coupé et des étables aux mouches innombrables, du contact rêche du maïs sur nos bras nus, des chaumes blessant nos pieds mal chaussés, du poids des bottes de paille piquées sur les fourches à deux dents et des meuglements lourds des vaches à la traite.

 

Les doigts de pied en éventail, facile, mais quelle souplesse pour l’agiter devant le visage.

 

Paulus_Potter_-_De_Stier

Juin…

Samedi 24 juin

« Vieillards nus qui tenez à la vie, ne vous attardez pas près des corbeilles à papier. »

Eric Chevillard

 

Moitié homme, moitié bobo: Bioman, Bioman…

 

Je me souviens des éclats métalliques des goujons sur la pierre enjambant le ruisseau, du vert lumineux des près mouillés par les rigoles, des nuits d’un noir disparu parfois griffées d’une étoile filante et du silence brûlant des après-midi d’été.

 

Goya les vieilles ou le temps 1808 lille

Juin…

Vendredi 23 juin

« Efforcez-vous d’aimer vos questions elles-mêmes, chacune comme une pièce qui vous serait fermée, comme un livre écrit dans une langue étrangère…Ne vivez pour l’instant que vos questions. Peut-être en les vivant, finirez vous par entrer insensiblement dans les réponses. »

Rainer Maria Rilke

 

Elle savait admirablement cuisiner le dromadaire à la sauce béchamel. Il était le roi du chameau sauce madère. Ils étaient prêts pour la traversée du désert.

 

Ne comptez pas sur moi pour économisez l’eau. Après moi le déluge.

 

Poussin-les-quatre-saisons, l-hiver-1660-64

Juin…

Jeudi 22 juin

« Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. »

Samuel Beckett

 

Il danse, léger, presque aérien, avec l’infirmière. Dès que la musique cesse, il reprend sa marche chaotique, heurtée, en lutte permanente avec le sol.

 

On lui reproche sa sensibilité à pot de fleurs.

 

le caravage Canestra_di_frutta1596

 

Juin…

Mercredi 21 juin

« Voilà la grande erreur de toujours: s’imaginer que les êtres pensent ce qu’ils disent. »

Jacques lacan

 

Notre contrôleur a tendance à bien dé-ta-cher les syllabes quand il annonce les gares, ce qui le met parfaitement en harmonie avec les cahots du train.

 

La veillée d’armes se transforma en sommeil de plomb. Au matin, il était léger comme une plume et le souffle de l’ennemi l’éparpilla.

 

Uccello_

Juin…

Mardi 20 juin

« L’Autofictif » blog d’Eric Chevillard. Apport quotidien indispensable à l’organisme.

 

Les platanes au-dessus de la mare ont chaud et ôtent leur écorce qui tombe au sol dénudant leurs branches blanches.

On voit bien qu’ils hésitent à piquer une tête.

 

Vigilance orange, pourquoi ne pas la presser et ainsi lutter contre la canicule.

 

 Cabanel Alexandre1863_The_Birth_of_Venus

Juin…

Lundi 19 juin

« L’art est dans la tentative et cette façon de comprendre ce-qui-est-en-dehors-de-nous en utilisant uniquement ce qui se trouve en nous est l’une des tâches émotionnelles et intellectuelles les plus ardues à laquelle on puisse s’atteler. »

Dora Rester

 

La voix pré-enregistrée dans le TER flambant neuf, sans accent, sans faute de syntaxe, sans hésitation. Aucune chance de se tromper, nous sommes condamnés à arriver à destination.

 

Retour dans le vieux TER et j’entends: » Une majoration forfaitaire sera t ’appliquée. »

Enfin, une voix humaine!

 

Claude_Monet_004

 

 

Juin…

Dimanche 18 juin

« N’a de convictions que celui qui n’a rien approfondi. »

Cioran

 

La phrase magique pour faire accepter n’importe quelle manifestation plus ou moins débile ou faire taire une critique: « C’est festif! » Ah! Excusez-moi, dans ce cas, alors, oui…

 

Encore un dimanche qui tombe la veille d’un lundi. 

 

Goya_Dog

Juin…

Samedi 17 juin

« Tu aurais du savoir que ton corps va jusqu’où vont tes yeux. »

Bernard Noël

 

Marie-Paule se rue sur les bonbons au chocolat. « Mais c’est le troisième!  » lui dis-je.

« Non! c’est le dernier! » me répond-elle.

 

Tchaïkovski a composé « Casse-noisette » les noix dans le dé.

 

Edgar_Degas_Waiting

Juin…

Jeudi 15 juin

« Seuls les dessins des cavernes semblent bons pour durer toujours. »

Gaston Chaissac

 

« Des pays imbéciles où jamais il ne pleut

Où l’on ne sait rien du tonnerre. »

Georges Brassens

C’est ce que deviennent nos paysages intérieurs asséchés par l’idéologie du positif.

 

Ces petits gâteaux se nomment « puits d’amour », la vérité en sort nue et diabétique.

 

gaston-chaissac-13

Juin…

« Le monde est une illusion, une scène de théâtre où nous avons tous des phrases à dire et un rôle à jouer. Certains acteurs, reconnaissant qu’ils sont dans une oeuvre, continueront malgré tout de jouer; d’autres, scandalisés de découvrir qu’ils participent à une mascarade, essaieront de quitter aussi bien la scène que l’oeuvre. Ils se trompent parce qu’il n’y a rien en dehors du théâtre, aucune vie alternative ne nous attend…Et la seule chose que l’on puisse faire, c’est de continuer à jouer son rôle, mais peut-être avec une nouvelle conscience comique. »

Enrique Vila-Matas

 

Faire un puzzle n’est jamais qu’une vaine tentative de donner une forme à ce qui chaque jour nous échappe, nous fuit, nous abandonne.

 

Pruneau du matin éloigne le médecin

Pruneau du soir abat le désespoir

 

Julio-le-Parc, modulation-68-hommage-a-fernand-leger-1974

 

 

Juin…

« L’amour des mots est donc en quelque façon nécessaire à la jouissance des choses. »

Francis Ponge

 

Il fait beau et chaud, rien d’intéressant. C’est la contrepèterie belge. On peut tourner la phrase dans tous les sens, elle ne donnera rien. Tout comme ce ciel sans nuage ne raconte rien que bleu, bleu, bleu…

 

Retiens moi ou je fais ton bonheur.

 

klein 1

Juin…

Lundi 12 juin

« Enfin seul sans s. »

Jules Renard

 

Il arbore la coiffure actuelle avec ce bosquet de cheveux posé sur un crâne soigneusement rasé. C’est la tonsure du moine inversé, elle signifiait le renoncement au monde, celle-ci est plutôt une soumission grégaire au « faircomtoulmonde ».

 

La gare aux lapins, j’en ai compté une dizaine ce matin dans cette curieuse immobilité qui n’est que de la fuite contenue.

 

Titien La Vierge au Lapin

Juin…

Dimanche 11 juin

« Serre moi étouffe moi

Empêche-moi de mourir

Cache que je ne m’aime pas 

Comble le vide sois le vide »

Jacques Sojcher

 

Je me souviens, j’avais 6 ou 7 ans, d’une statue de Saint Georges terrassant un dragon qui serpentait à ses pieds. Moi, accroupi à coté, je tentais de dompter mes lacets. Chacun ses défis.

 

« Etre las » a quelque chose « d’être là » avec une vague envie d’être ailleurs aussitôt démentie par la certitude que là-bas sera comme ici.

 

wassily-kandinsky-st-georges-dragon

Juin…

« Les mots sont restés pendant des millénaires dans la bouche et ils ne sont passés que très récemment dans la main. »

Bernard Noël

 

Nous sommes tous des acteurs et le soleil n’est qu’une immense poursuite qui ne nous abandonne que la nuit quand nous regagnons les coulisses.

 

Il me faudrait un gain de cran pour utiliser ce gant de crin.

 

Edward Hopper people-in-the-sun

12

Learohardleana |
1jour1chapitre |
CULTIVOR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kasnoiz
| Le sourire du marionnettiste
| Fantaysie